Les Ménisques

Les ménisques sont des fibrocartilages dont le rôle principal est de redistribuer les forces de contact entre le fémur et le tibia. On décrit deux ménisques dans le genou : le ménisque interne ou médial et le ménisque externe ou latéral. Les ménisques sont mobiles et accompagnent les mouvements du fémur au cours de la flexion extension. Ils ont également un rôle de stabilisateur du genou.

Les ménisques ont une forme de croissant avec une corne antérieure et une corne postérieure. Les deux cornes sont attachées au tibia de façon intime. Il s’agit d’ailleurs d’une caractéristique propre à notre espèce depuis que nous avons acquis la bipédie avec le genou en extension. Cela limite le glissement antérieur du fémur dans cette position. En effet, les autres primates non-humains n’ont jamais le genou en extension complète lorsqu’ils se dressent sur leurs deux membres inférieurs.

Vue du genou gauche en arthroscopie

Au cours des 30 dernières années, la compréhension progressive du rôle fondamental des ménisques dans le bon fonctionnement du genou, a entraîné un changement radical d’attitude des chirurgiens orthopédistes vis-à-vis du ménisque. En effet la réalisation d’une méniscectomie radicale en cas de lésion méniscale est susceptible d’augmenter fortement la probabilité de lésion dégénérative ultérieure dans le genou. Autrement dit, la perte d’un ménisque est susceptible de conduire à une arthrose du genou. Des tentatives de réparation méniscale ont donc été proposées. Cela dépend cependant du type et de la localisation de la lésion méniscale. En effet, on décrit une zone rouge périphérique bien vascularisée et une zone blanche centrale du ménisque ne comportant pas de vascularisation. Cette absence de vaisseaux sanguins dans la zone blanche empêche le processus de cicatrisation du ménisque. La réparation du ménisque va donc être tentée essentiellement pour les lésions situées en zone rouge.

Les lésions traumatiques du ménisque peuvent être verticales, longitudinales, horizontales, radiaires ou encore sous la forme d’un lambeau. Tous les types de lésions ne sont pas réparables. Il existe également des lésions dégénératives souvent complexes du ménisque. Ces lésions peuvent parfois s’accompagner de kystes para méniscaux. Cela ne doit pas être confondu avec un kyste poplité qui est la traduction d’un excès de liquide articulaire chronique dans le genou.

Au total, en fonction de ces différents paramètres, le chirurgien orthopédiste ou le médecin du sport devront orienter le patient qui présente une lésion méniscale vers trois possibilités thérapeutiques :

  • une abstention chirurgicale, et une éventuelle infiltration para méniscale

  • une ablation partielle du ménisque ou méniscectomie

  • une réparation méniscale.

En cas d'Urgences Vitales
appelez le 15